Compagnie

CIE HIPPOLYTE A MAL AU CŒUR / ESTELLE SAVASTA

Après avoir travaillé auprès de Gabriel Garran et de Wajdi Mouawad, Estelle Savasta crée en 2005 la Cie Hippolyte a mal au cœur.

En 2005, elle met en scène Le Grand Cahier d’Agota Kristof, premier spectacle de la compagnie, en version bilingue français – langue des signes française.

En 2006, Pierre Ascaride l’associe au projet artistique du Théâtre 71. La même année, elle conçoit et met en scène avec Valérie Puech et Mylène Bonnet Petites formes autour d’une table, A la rencontre de Wajdi Mouawad.

En février 2008, elle écrit et met en scène la deuxième création de la compagnie, Seule dans ma peau d’âne, dont le texte est publié aux Editions Lansman. Créé au festival «A pas contés» de Dijon, le spectacle a été joué plus de 200 fois depuis sa création et a été nommé en 2008 aux Molières dans la catégorie spectacle jeune public.

En 2011, elle collabore avec Emmanuelle Laborit à la création d’Héritages, spectacle en français et langue des signes française, à l’International Visual Theatre.

En novembre 2011, elle écrit et met en scène Traversée, spectacle en français et en langue des signes française à l’IVT. Le spectacle est repris sur les deux saisons suivantes et le texte édité par l’Ecole des Loisirs en mai 2013.

En 2013, à l’invitation de DSN, Scène Nationale de Dieppe, Estelle Savasta s’installe dans une école de l’agglomération dieppoise et fait le pari de faire de chaque élève un collaborateur artistique et d’écrire PAR l’enfance. De leur rencontre est née une histoire de casseroles, Le Préambule des étourdis, créé le 12 novembre 2014 à DSN et qui poursuit depuis sa tournée.

Cette expérience marque le point de départ d’une nouvelle manière de travailler de la compagnie, qui associe dès lors au processus de création le public auquel elle s’adresse.

Compagnonne de la Garance, scène nationale de Cavaillon et associée au Grand Bleu à Lille, Estelle Savasta travaille actuellement sur deux créations à destination de l’adolescence : un spectacle à partir de Lettres jamais écrites créé en janvier 2017 au Grand Bleu à Lille, et une pièce sur la désobéissance prévue pour janvier 2019.